samedi 28 février 2009

rencontre, DCCLXIV



Je suis surtout la fille des 29 février.

C'est pour ça que peu me rencontrent, au final. Ou alors dans des lieux et des temps peu prévisibles au départ, essentiellement je crois, l'expérience me le prouvant peu à peu, voulus par la règle des Coïncidences.

Mais revenons à Mademoiselle C. : C comme l'application exacte de ces Coïncidences, précisément. Une histoire passionnante parce que farouchement décidée à les appliquer.

Moi, j'ai toujours aimé ce visage mathématique du Monde, sa seule vraie face, à bien y réfléchir.






Visage mathématique, oui, purement mathématique.

Mais à ce titre, et même dans son seul reflet, pur et beau à faire pleurer toutes celles qui savent voir.




rencontre, DCCLXIII



"Je suis venue à Paris chasser ton souvenir
Mais obstinée tu m'en imprègnes chaque endroit.
Tu es la chimère hideuse des gargouilles de Notre-Dame,
Tu es l'ange invisible qui sourit.







Faisons un pacte (le paysan et le diable) :
Laisse-moi le jour pour regarder, pour lire,
Gaspiller mon temps, m'amuser, t'exclure,







Nuits et rêves, d'accord, sont à toi."




vendredi 27 février 2009

rencontre, DCCLXII




"Je penche pour les corps et fleurs artificiels
L'impression polychrome et la visée réflex
Par laquelle parfois l'on entrevoit des sexes
Virer du singulier au féminin pluriel


J'ai toujours cru bon de passer à l'essentiel
Appréciant surtout le grand angle et la surex
C'est vrai je dirais même qu'il m'est arrivé presque
En tirant mes ektas de ces extases telles


Qu'en visionnant mes petites aborigènes
Shirley T. Lolita madone et autres naines
Je me suis pris à regretter de n'être pas





Le prince Vibescu des Onze mille verges
Ou le Gilles de Rais de Huysmans J.-K.
Déflorant les pygmées au coeur des forêts vierges"



jeudi 26 février 2009

rencontre, DCCLXI



A présent je suis il y a bien longtemps. Dans le grand théâtre vide, le spectacle n'a pas encore commencé.
Et moi, comme tous ceux qui vont bientôt rentrer en scène, à ce moment-là, j'ai un peu peur. C'est un rôle difficile qu'il va me falloir jouer. Je le sais. Un rôle que je ne comprends d'ailleurs pas très bien. Le metteur en scène, lui, a l'air nerveux. Très nerveux.








ET PUIS JE NE SAIS PAS TROP BIEN MON TEXTE.




mercredi 25 février 2009

rencontre, DCCLX



J'apprends aussi, car je suis d'une nature curieuse, que nous sommes à présent le Mercredi des Cendres.



Qu'il me faut faire abstinence.



Moi ? Abstinence ?


Même dans le doute, je ne m'abstiens pas.







Alors, dans la Beauté...




Et pourtant, toujours, au creux de mon oreille, au creux de mon coeur, toujours la petite voix :




Memento, homo, quod puluis es,








et in puluerem reuerteris...





mardi 24 février 2009

rencontre, DCCLIX



En parlant de masques, il paraît que nous sommes

aujourd'hui



Mardi gras.



Mardi gras, Mardi maigre... Comme on dirait "Jour avec" et "jour sans", probablement. Quelque chose d'assez banal en somme : à moins que quelque sens un peu secret m'échappe, à moins que les jours ne soient pas exactement seulement des jours, et qu'il faille en chacun chercher... le vrai jour dans le faux jour, la fine frontière qui sépare chien et loup. Voilà qui nous ramène au masque, pour sûr.

Mademoiselle C. par exemple. C'est vrai : qui donc est-elle, ELLE ? Car il ne suffit pas de nous revenir comme ça de son île, encore faut-il

toucher du doigt la terre, et tout d'abord, pour ainsi

dire,



la désigner.




Bref,

entre le maigre et le gras de tant de secrets à venir,

ma très chère Apolline,








Voilà de quoi nous occuper.






lundi 23 février 2009

rencontre, DCCLVIII




Comment ?


Un monde qui se jouerait vraiment à visages


découverts ?


Difficile entreprise en vérité.




Au mieux pouvons-nous peut-être...









DEPLACER LES MASQUES.





dimanche 22 février 2009

rencontre, DCCLVII



Elle est revenue.


La fée dans l'île aura probablement visité l'un de ses rêves, et lui aura rendu sa liberté.







Elle, c'est celle dont je ne vous ai pas encore parlé. C'est mademoiselle C.

Je sais, je sais, certaines visiteuses d'ici me parleront de mademoiselle L., et d'autres encore très expertes en cet art de la caresse verbale me rappelleront avec délectation mon goût prononcé pour les langues et la déclinaison de tous leurs alphabets.

Cela, je ne le relèverai même pas : car je sais qu'il est au-delà des apparences une réalité sur laquelle moi, je peux compter : une réalité qui s'appelle mon Intuition et qui depuis mon enfance ne m'a jamais vraiment trompée.

C'est donc bien d'Elle que je parlerai à présent. D'Elle qui pour une fois, une fois unique sans doute, je vous l'accorde, ne sera pas un personnage du grand théâtre de cet endroit, mais un être réel, un être de chair et de sang, de nerfs et de sens. Un être d'Amour. D'Amour véritable.

Il faudra vous y faire.

Car enfin, ne vous ai-je donc pas dit, il y a de cela quelques semaines, que le temps de tomber les masques était proche, que le monde d'ici allait pour une fois se jouer à visages découverts ?









Vous en doutiez ?

Et bien chantez, maintenant !






samedi 21 février 2009

rencontre, DCCLVI




...ma Bien-Aimée entre mes bras.










Un jour Elle va revenir. Je le sens bien.

Son île ne la retiendra pas éternellement.





Et alors ce jour-là...






vendredi 20 février 2009

rencontre, DCCLV




Neige n'ai-je...







Je me souviens de toi Poète Guillaume, de ces mille et mille mots qui jouent sans se jouer de nous jamais : mots amis jamais menteurs, diseurs de la bonne ou de la mauvaise aventure de nos plus profondes vérités :



POEMES.



jeudi 19 février 2009

rencontre, DCCLIV



Croyez-vous donc aux fées ?








me demanda par un beau jour de février


Février lui-même, et pas peu fier.






- Moi je crois au poème, monsieur Février

parce qu'au coeur de l' hiver

comme au bras de l' été

quand il s'agit qu'on vous aime

c'est d'abord à soi-même







qu'il faut s'adresser.




mercredi 18 février 2009

rencontre, DCCLIII



SEULE LA DEESSE






EN SON SALON DES SONGES




mardi 17 février 2009

rencontre, DCCLII




Et pendant ce temps-là chacun cherche son chat.

Certains cependant le rêvent, aussi.







Je crois que je fais définitivement partie
de cette catégorie-là.




lundi 16 février 2009

rencontre, DCCLI



Animula vagula blandula
Hospes comesque corporis
Quae nunc abibis in loca
Pallidula rigida nudula




Nec ut soles dabis iocos...




dimanche 15 février 2009

rencontre, DCCL



Et puis il nous demeure à jamais




L'ENFANCE




samedi 14 février 2009

rencontre, DCCXLIX



Coeurs à deux ailes

ou coeurs zélés ?








Car je les sens si empressés...

C'est Sainte-Machine qui chaque année

leur met le ciel au bout du bec

la Valentine porte-baisers

qui bat leurs ailes avec

Félicité...





vendredi 13 février 2009

rencontre, DCCXLVIII



Vendredi, Vendredi la Treizième...


et Vénus en veille de Saint-Valentin...


Conjonction rare, si rare...


Vent dans les voiles d'Amours à arrimer fortement,



follement



car c'est à l'échec des coeurs pusillanimes


que se révèle tout le tranchant des âmes







MAGNANIMES




jeudi 12 février 2009

rencontre, DCCXLVII



Assurément du plus haut de mon corps







du plus profond de mon Esprit.






mercredi 11 février 2009

rencontre, DCCXLVI



En attendant, c'est sûr, il faut bien vivre,

et vivre intensément.







Mais, pour ne pas vous mentir,

je n'y trouve pas que du déplaisir,

assurément.





mardi 10 février 2009

rencontre, DCCXLV



Je parle peu c'est vrai. Chaque jour est souvent une image, quelques mots d'un poète de mes amis, de mes amis de coeur. C'est à travers eux que l'on me connaît le plus souvent. Double et unique à la fois. Moi, ou les Deux Apollines.
Mais peut-être est-il venu le temps d'en dire un peu plus. Ou peut-être pas encore. Presque pas encore.








Presque. Juste le désir.






lundi 9 février 2009

rencontre, DCCXLIV




Et puis quelques petites fleurs encore


pour rappeler qu'à la sainte Apolline








c'est le Printemps qui prend racine





rencontre, DCCXLIII




9 février 2009.





Et c'est à nouveau la sainte Apo

-lline

un jour où c'est qu'il faut qu'on nous câline et nous ripo

-line







Nous les deux Apollines !




dimanche 8 février 2009

rencontre, DCCXLII




MES MOUVANTES IMMOBILES, 6








La Révolte hélant le Peuple



samedi 7 février 2009

rencontre, DCCXLI




MES MOUVANTES IMMOBILES, 5








Stella Noctis Parisiorum



vendredi 6 février 2009

rencontre, DCCXL




MES MOUVANTES IMMOBILES, 4








Glaneuses d'étoiles



jeudi 5 février 2009

rencontre, DCCXXXIX




MES MOUVANTES IMMOBILES, 3








Ciuitas Custodibus istis



mercredi 4 février 2009

mardi 3 février 2009

rencontre, DCCXXXVII




MES MOUVANTES IMMOBILES, 1








Sous le pont de nos bras passe...




lundi 2 février 2009

dimanche 1 février 2009

rencontre, DCCXXXV




...et puis tous ces Dimanches,



ces délicieux si doux si longs Dimanches







rien que pour s'en reposer...