mercredi 30 mai 2007

rencontre, LXX


Blessure de ma belle Amour,

née sous le signe sacré du




Verso



vendredi 25 mai 2007

rencontre, LXIX



Toi, chair de ma chair, matin, midi, nuit, toutes mes heures et mes saisons ensemble

Toi, sang de mon sang, toutes mes fontaines, la mer et mes larmes jaillissantes

Toi, les colonnes de ma maison, mes os, l'arbre de ma vie, le mât de mes voiles et tout le voyage au plus profond de moi

Toi, nerf de mes nerfs, mes plus beaux bouquets de joie, toutes mes couleurs éclatées

Toi, souffle de mon souffle, vents et tempêtes, le grand air de ce monde me soulève comme une ville de toile

Toi, coeur de mes yeux, le plus large regard, la plus riche moisson de villes et d'espaces du bout de l'horizon ramenée

Toi, le goût du monde, toi l'odeur des chemins mouillés, ciels et marées sur le sable confondus

Toi, corps de mon corps, ma terre, toutes mes forêts, l'univers chavire entre mes bras

Toi, la vigne et le fruit, toi le vin et l'eau, toi le pain et la table, communion et connaissance aux portes de la mort

Toi, ma vie, ma vie qui se desserre, fruit d'un pas léger sur la ligne de l'aube, toi l'instant et mes bras dénoués

Toi le mystère repris, toi mon doux visage étranger, et le coeur qui se lamente dans mes veines comme





une blessure



lundi 21 mai 2007

rencontre, LXVIII


Croient-ils voiler l'éclat de ton visage ?





Or ce vol le révèle

samedi 12 mai 2007

rencontre, LXVII


How can my Muse want subject to invent,

While thou dost breathe, that pour'st into my verse
Thine own sweet argument, too excellent
For every vulgar paper to rehearse ?

O, give thyself the thanks, if aught in me
Worthy persual stand against thy sight ;
For who's so dumb that cannot write to thee,






When thou thyself dost give invention light ?


jeudi 10 mai 2007

rencontre, LXVI


Fut-il jamais douceur de coeur pareille


A voir Manon dans mes bras sommeiller ?


Son front coquet parfume l'oreiller




Dans son beau sein j'entends le coeur qui veille





Un songe passe, et s'en vient l'égayer.



vendredi 4 mai 2007

rencontre, LXV


A midi, entre ce sable et ce sel


entre ce soleil et cette écume

d'où tu sors, ma soeur,





d'où tu viens, Vénus


mardi 1 mai 2007