jeudi 23 décembre 2010

mercredi 22 décembre 2010

rencontre, MDXXXII




L comme Lys






Lisse comme l'eau

Comme l'eau de l'Amour

que ne troublera jamais que l'aile de l'Ange

le vol léger de la Colombe




mardi 21 décembre 2010

rencontre, MDXXXI




8h13, pleine lune.
8h16, éclipse lunaire.
14h08, noeud lunaire descendant.
23h38, solstice d'hiver.









SIGNATVRA RERVM




rencontre, MDXXX



21 décembre.

Yver, vous n'estes qu'un villain








Yver, vous n'estes qu'un villain,
Esté est plaisant et gentil,
En tesmoing de May et d'Avril

Qui l'acompaignent soir et main.


Esté revest champs, bois et fleurs,
De sa livrée de verdure
Et de maintes autres couleurs,
Par l'ordonnance de Nature.


Mais vous, Yver, trop estes plain
De nege, vent pluye et grezil;
On vous deust banie en essil.
Sans point flater, je parle plain,
Yver, vous n'estes qu'un villain !



lundi 20 décembre 2010

rencontre, MDXXIX




Juste le temps d'un rêve.







Juste le temps de glisser quelques mots dans la froissure des draps, dans la froissure de nos doigts, le temps que nos corps se souviennent qu'ils ont aussi des ailes, et que ces ailes sont des rêves, des rêves, des rêves, oh oui des rêves, la plus aérienne des inventions contre l'illusion de la pesanteur, mon Amour.



dimanche 19 décembre 2010

rencontre, MDXXVIII




TRISTE SOIR SOIR, MADAME DE ROMILLY








samedi 18 décembre 2010

rencontre, MDXXVII



Tout enfant, tu dormais près de moi, rose et fraîche,

Comme un petit Jésus assoupi dans sa crèche ;
Ton pur sommeil était si calme et si charmant
Que tu n'entendais pas l'oiseau chanter dans l'ombre ;
Moi, pensif, j'aspirais toute la douceur sombre
Du mystérieux firmament.


Et j'écoutais voler sur ta tête les anges ;
Et je te regardais dormir ; et sur tes langes
J'effeuillais des jasmins et des oeillets sans bruit ;
Et je priais, veillant sur tes paupières closes ;
Et mes yeux se mouillaient de pleurs, songeant aux choses
Qui nous attendent dans la nuit.


Un jour mon tour viendra de dormir ; et ma couche,
Faite d'ombre, sera si morne et si farouche
Que je n'entendrai pas non plus chanter l'oiseau ;
Et la nuit sera noire ; alors, ô ma colombe,






Larmes, prière et fleurs, tu rendras à ma tombe
Ce que j'ai fait pour ton berceau.



jeudi 16 décembre 2010

rencontre, MDXXV




Anon, to sudden silence won,
In fancy they pursue
The dream-child moving through a land
Of wonders wild and new,
In friendly chat with bird or beast







And half believe it true...




mercredi 15 décembre 2010

rencontre, MDXXIV




15 décembre.








RUDE JOURNEE POUR LA REINE




mardi 7 décembre 2010

rencontre, MDXVI




Avoir plus de souvenirs que si tu avais mille ans.
Et tout en même temps saisir l'instant. Le seul Instant.


L'Instant qui te connait toi-même.








Car il est un temps pour l'illusion,

il est un temps pour la sagesse.




lundi 6 décembre 2010

rencontre, MDXV




Accords perdus ?








Mais le Paradis sait pourtant être follement terrestre, à celles, à ceux dont le regard sait ne jamais oublier qu'il est né d'abord et avant tout céleste...




dimanche 5 décembre 2010

rencontre, MDXIV




L'ODALISQUE PENSIVE







Dessin trouvé
sur une paroi de la Villa de décembre




samedi 4 décembre 2010

rencontre, MDXIII




A LA FENETRE DE MON HIVER


COMME UN MOMENT TRES CLAIR








J'AI VU VENIR A MOI
TOUT BAS
TON COEUR SOLAIRE
TON COEUR PRINTEMPS





vendredi 3 décembre 2010

rencontre, MDXII





M Y T H O L O G I E S










Athéna chryséléphantine retrouvée...





jeudi 2 décembre 2010

rencontre, MDXI




2 décembre, sainte Viviane.







ma si chère Dame du Lac...




mercredi 24 novembre 2010

rencontre, MDIII



Je t’aime d’être rousse et pareille à l’automne,
Frêle image de la Déesse de l’automne
Que le soleil couchant illumine et couronne.






Je t’aime d’être lente et de marcher sans bruit
Et de parler très bas et de haïr le bruit,
Comme l’on fait dans la présence de la nuit.


Et je t’aime surtout d’être pâle et mourante,
Et de gémir avec des sanglots de mourante,
Dans le cruel plaisir qui s’acharne et tourmente.


Je t’aime d’être, ô sœur des reines de jadis,
Exilée au milieu des splendeurs de jadis,
Plus blanche qu’un reflet de lune sur un lys...


Je t’aime de ne point t’émouvoir, lorsque blême
Et tremblante je ne puis cacher mon front blême,
Ô toi qui ne sauras jamais combien je t’aime !



mardi 23 novembre 2010

rencontre, MDII




ET POUR JAMAIS








INSTANTANEMENT NOUS SERONS ENSEMBLE




lundi 22 novembre 2010

rencontre, MDI





22 novembre.








Sainte,
trois fois sainte Cécile,

jouez longtemps
pour nous.




vendredi 12 novembre 2010

rencontre, MCDXCI




Troublante, tentante








transparence de l'intime




jeudi 11 novembre 2010

rencontre, MCDXC




11 novembre








Faites l'amour, pas la guerre




mercredi 10 novembre 2010

rencontre, MCDLXXXIX




Tout vêtu de plumes
et de baisers








Longtemps mon rêve ailé vers Toi volera...




mardi 9 novembre 2010

rencontre, MCDLXXXVIII




Et lorsque fut enfin tombée l'ultime feuille...








Ta Beauté mise à nu se révéla




lundi 8 novembre 2010

rencontre, MCDLXXXVII




AUTOMNE, SAISON DOUCE.










Car il n'est en toi de feuillage persistant.




mardi 26 octobre 2010

rencontre, MCDLXXIV




N'OUBLIE JAMAIS.








N'oublie jamais que ton coeur dansa.




lundi 25 octobre 2010

rencontre, MCDLXXIII




Ô fins d'automne, hivers, printemps trempés de boue,
Endormeuses saisons ! je vous aime et vous loue
D'envelopper ainsi mon coeur et mon cerveau
D'un linceul vaporeux et d'un vague tombeau.


Dans cette grande plaine où l'autan froid se joue,
Où par les longues nuits la girouette s'enroue,
Mon âme mieux qu'au temps du tiède renouveau
Ouvrira largement ses ailes de corbeau.


Rien n'est plus doux au coeur plein de choses funèbres,
Et sur qui dès longtemps descendent les frimas,
Ô blafardes saisons, reines de nos climats,


Que l'aspect permanent de vos pâles ténèbres,
- Si ce n'est, par un soir sans lune, deux à deux,








D'endormir la douleur sur un lit hasardeux.




dimanche 24 octobre 2010

samedi 23 octobre 2010

rencontre, MCDLXXI




"les plus doux yeux !" quelle douceur fluide
A la cadence répétée !
Même si tu chantas cent poèmes
Le meilleur est celui-ci
Je peux l'entendre
Entre mon âme
Et les rumeurs de la terre








"Les plus doux yeux qu'on vit jamais " !




vendredi 22 octobre 2010

rencontre, MCDLXX




Avant que brusquement dans l'aurore surgissant








ton oeil dedans mon oeil ravive en un instant

ce feu profond de toi que mon ventre couvait




jeudi 21 octobre 2010

rencontre, MCDLXIX




Et puis après le plus fou des Amours







le plus doux des sommeils...




mercredi 20 octobre 2010

mardi 19 octobre 2010

rencontre, MCDLXVII




"Anges annonciateurs" me dis-tu ?








Anges enlacés. Et leur pouvoir en devient aussitôt plus grand, leur message comme une sorte de vision prémonitoire, précise et ardente déjà. Pendant que le Temps se retire, ébloui par la Nouvelle.




lundi 18 octobre 2010

rencontre, MCDLXVI




Oh mon Amour

la lumineuse vibration de ton corps








dans l'aurore claire de nos caresses


dans le doux jeu de nos baisers




dimanche 17 octobre 2010

rencontre, MCDLXV




LES HABITS DU DIMANCHE










La Belle de Nîmes a ce matin pour Toi


sous des doigts de velours des émois de satin





samedi 16 octobre 2010

vendredi 15 octobre 2010

rencontre, MCDLXII




QUAND LA BEAUTE MONTRE SON VISAGE







L'IMBECILE REGARDE SES RIDES




jeudi 14 octobre 2010

rencontre, MCDLXI




Mais si, ce sont des ailes !







car je suis ton papillon




mercredi 13 octobre 2010

rencontre, MCDLX




Au bord de mon lac un soir d'après l'été

L'Amour me dessina comme un baiser

D'ailes et puis d'eau de coeurs entrelacés

Oh Lau d'un Signe un soir d'après l'été








L'Amour me rappela que tu m'avais aimée




mardi 12 octobre 2010

rencontre, MCDLIX




MOI TOUT PRES DE TOI LA TÊTE A L'ENVERS








TOI EN MOI LES DOIGTS BIEN A L'ENDROIT




lundi 11 octobre 2010

dimanche 10 octobre 2010

rencontre, MCDLVII




Petites douceurs matutinales
...








...doux petits troubles dominicaux




samedi 9 octobre 2010

rencontre, MCDLVI




Oeil pour oeil, paupière pour paupière






rêve pour rêve...



vendredi 8 octobre 2010

rencontre, MCDLV










Et ta caresse me berça comme un songe...





jeudi 7 octobre 2010

rencontre, MCDLIV





LE DESIR DANS L'HUMAIN COMME UN GRAIN DE









BEAUTE




mercredi 6 octobre 2010

rencontre, MCDLIII





Certains soirs de certaines lunes








ma fée porte le nom de l'eau





mardi 5 octobre 2010

rencontre, MCDLII




SAINTE-FLEUR.








Cette si secrète des quatre saisons




lundi 4 octobre 2010

rencontre, MCDLI




Je sais bien qu'un jour, tu te retourneras.








Juste une question de temps. Juste. Et alors je me coulerai tout entière dans l'eau de tes yeux, je glisserai ma langue entre les rives de ta lèvre, profonde, lumineuse et si nue dans le plus clair de tes baisers.




dimanche 3 octobre 2010

rencontre, MCDL




IDEAL








Souvent inaccessible, à chaque instant tenté.

Tentative & tentation.
..




samedi 2 octobre 2010

vendredi 1 octobre 2010